Spartan Race, les champions détronés à Morzine

Spartan

Sous le soleil haut-savoyard et dans le creux des montagnes de Morzine, la Spartan Race a élu ses champions ! À l’occasion de cette 5ème étape française, les meilleurs athlètes ont dressé le bilan des France National Series, véritables championnats de France de la discipline, sur le format BEAST de 21 km et 30 obstacles. Les plus endurants se sont, quant à eux, élancés sur l’ULTRA, un format gargantuesque de 50km et 60 obstacles. Découvrez les résultats ci-dessous :

JEREMIE GACHET CHAMPION SUR SES TERRES

C’est la consécration pour le haut-savoyard Jérémie GACHET qui, malgré une entorse, prend tout de même le départ et termine les 21km de la BEAST à la 21ème place en seulement 3h 9mn 1s de course. Cette performance, qui ne reflète pas le niveau du champion, permet tout de même à GACHET de remporter les France National Series2019 !  Son plus grand rival et champion Spartan Race 2018, Michka GUILLOT échoue, quant à lui, à la 6ème place devant des concurrents internationaux particulièrement en forme.

Le plus rapide à Morzine est l’italien Luca PESCOLLDERUNGG, expéditif, il termine en seulement 2h 40mn 34s.À sa poursuite, l’espagnol vainqueur aux championnats d’Europe par équipe, Albert SOLEY, décroche la seconde place en 2h 43mn 15s devant le danois Nikolaj DAM.

Chez les femmes, Myriam GUILLOT-BOISSET, championne d’Europe en individuel et par équipe, l’emporte avec 5 minutes d’avance sur la favorite Jezabel KREMER. Cette dernière, suite à sa 2ème place, termine en tête du classement des françaises à quelques points de sa plus grande rivale Janka PEPOVA, qui se classe 4ème derrière la top athlète espagnole Ona SOCIATS RAZQUIN.

ULTRA, LA COURSE DE TOUS LES EXTRÊMES

Vainqueur en 2017 pour la première édition de l’ULTRA, Thibault JEAN réitère en 2019 ! C’est après une course de 50km et 60 obstacles sur les crêtes de Morzine que le Spartan boucle l’exercice en 7h 18mn 23s. Cette belle prestation est à mettre en parallèle avec la performance de la première française, Myriam GUILLOT-BOISSET. Particulièrement en forme, la tricolore aux capacités hors normes termine la course à la 5ème place du général en seulement 7h 51 48s, un véritable record féminin puisque sa poursuivante la plus proche avait plus de 2 heures de retard !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *